Le lac d'Orta
Cusius est l’ancien nom du Lac d’Orta, situé le plus à l’ouest parmi les grands lacs préalpins de l’Italie du Nord. Il se trouve à 290 mètres d’altitude, dans un bassin étroit et allongé; il est fermé à l’est par les reliefs montueux culminants du Mottarone (m 1491) le séparant du Lac Majeur, et à l’ouest par une chaîne de montagnes non élevée qui le sépare du Valsesia.
Avec ses 13 km de long et 2,5 km de large au maximum, c’est l’un des plus petits lacs préalpins; il atteint sa profondeur maximum (143 m) devant Oira. Il est alimenté par de fortes sources souterraines et de nombreux - bien que brefs - cours d’eau, tels que Pescone, Bagnella, Qualba, Pellino, Plesna et Lagna. La rivière Nigoglia, son émissaire, présente une particularité curieuse: au lieu de déboucher au sud, comme tous les autres lacs préalpins, elle débouche au nord près de Omegna.
Le lac d'Orta est d’origine marécageuse-glaciale; son bassin fut modelé, pendant les grandes glaciations du quartenaire, par le glacier imposant de l’Ossola qui s’étendait alors jusqu’à la zone où se trouve aujourd’hui Gozzano.
La présence de l’homme dans cette zone remonte à une époque très ancienne tel que témoignent les découvertes de nécropoles de l’âge du fer (Lortallo); il faut rappeler, entre autres, le peuple des Celtes qui s’établit dans le territoire du Lac d’Orta. L’arrivée du Christianisme est lié au nom et à l’œuvre des saints Giulio et Giuliano, des missionnaires grecs qui arrivèrent dans ces terres au IVe siècle. Au moyen-âge, les évêques de Novare y établirent leur domination qui se prolongea jusqu’au XVIIIe siècle. Les eaux calmes, les étendues boiseuses et les villages caractéristiques riches en histoire et témoignages du passé qui se trouvent sur ses rives, contribuent à créer une atmosphère romantique et tranquille.